Vous pouvez noter cette info en commentaire
Canular   1 - 2 - 3 - 4 - 5   Totalement crédible
Nombre de notes : 1
Note actuelle : 2

x

monstremontauk

x

Franchement, on peine à y croire. A première vue, l'animal est trop étrange pour ne pas être une prouesse graphique réalisée sur Photoshop. Mais si l'on en croit les nombreux sites américains qui se sont acharnés à percer le secret de cette photo depuis 48h, le «monstre de Montauk», du nom du hameau où il se serait échoué, semble bien réel. Les médias outre-Atlantique rapportent plusieurs témoignages de personnes qui ont vu la carcasse de cette intriguante créature.

x

Michael Meehan, interviewé par le «New York Magazine», est serveur dans un hôtel près de la plage de Long Island (état de New York) où aurait été découvert l'animal: «J'ai vu le monstre. Je marchais sur la plage et tout le monde le regardait. Personne ne savait ce que c'était. Ça ressemblait à un chien, mais ça avait ce bec bizarre. J'aurais très peur si quelque chose de ce genre surgissait à côté de moi dans l'eau.»

Alanna Nevitski, la jeune femme qui a rendu public la photo, s'est exprimée sur «Plum TV» au nom de «la soeur de sa copine» qui a pris la photo mais ne veut pas parler dans les médias. Selon Nevitski, les services sanitaires auraient été appelés mais ne seraient pas intervenus. Du coup, un «vieil homme» aurait embarqué le cadavre chez lui.

Si la photo n'est pas un fake, que peut donc bien être cette bête? Les blogs se perdent en conjecture et il est difficile d'y voir très clair. Pour résumer la situation, l'hypothèse la plus convaincante serait celle d'un chien qui se serait décomposé dans l'eau et qui serait réapparu à la surface. D'autres internautes avancent qu'il pourrait s'agir d'un ragondin, voire d'une tortue qui aurait perdu sa carapace.

Le Département d'analyses environnementales américain, interrogé par le «New York magazine», estime pour sa part qu'il s'agit d'un raton-laveur. Le directeur du PIADC, un centre d'études sur les maladies animales installé non loin de la plage où on a retrouvé la créature, assure que cette bête, «qui pourrait être un chat ou un raton-laveur», n'est pas liée aux travaux de son centre.

A 20minutes.fr, une éminence de la rédaction propose l'hypothèse du griffon, cette créature mythologique qui sert de modèle aux gargouilles qui ornent la cathédrale Notre-Dame à Paris. Mais peu importe, au fond. Seule compte la légende. La créature de Montauk est déjà rentrée dans l'imaginaire collectif au même titre qu'une flopée de monstres légendaires. Et rien que pour cela, merci.

DR

Source : 20 Minutes

x



MONTAUK - On commence à y voir plus clair...

monstremontauk2

De nouvelles photos viennent alimenter l'histoire du supposé «monstre de Montauk», gros buzz Internet de ces derniers jours, qui a atteint le top 10 des plus importantes recherches du jour sur Yahoo.

Publiés par le quotidien local
Newsday, ces clichés, pris avant celui qui a fait le tour du monde, révèlent le soit-disant monstre de Montauk sous un autre profil. Et qui pourraient le rattacher à la famille des ratons-laveurs
.

Un des lecteurs du site qui a révélé l'histoire explique en image et de manière plutôt convaincante l'appartenance du monstre à la famille des ratons-laveurs. La forme du crane est également très similaire, comme le fait remarquer Fox news. L'absence de fourrure pourrait signifier qu'il a été dépecé, le poil de l'animal étant assez prisé, le soleil et la mer ayant fait le reste.

Selon le journal, d'autres personnes auraient pourtant aperçu un animal similaire bien vivant les mois précédents.

Alors histoire d'être sûr, une marque de boisson énergisante ne promet rien de moins que d'offrir son breuvage à vie à celui qui réussira à capturer un des congénères du monstre vivant. Elle en profite pour s'offrir au passage une belle
opération de pub
. Et se payer sur la bête.

E.J.

Coïncidence ou non, la base militaire de Montauk figure dans le liste nombreux sites adeptes du paranormal. Un livre de science-fiction écrit par deux résidents de la ville disait que le gouvernement y expérimentait des radars pour contrôler la pensée. Et certains l'ont pris au pied de la lettre.

Source : 20 Minutes


Les jours passent et le mystère du monstre de Montauk s'épaissit encore. La sinistre créature qui se serait échouée sur une plage de Long Island aux Etats-Unis n'a toujours pas été identifiée, laissant des millions d'internautes dans le plus profond désarroi.

Pour patienter un peu avant la révélation de cette terrible vérité, passons en revue les différentes hypothèses.

Le «monstre de Montauk» est un fake

La nouvelle serait terrible. Ce serait comme apprendre que
le reportage de Jacques Pradel sur l'extraterrestre de Roswell est bidon. Pourtant, plus les jours passent, plus cette histoire de créature échouée sur la plage de Montauk apparaît pour le moins étrange. Les seules preuves de l'existence de ce cadavre sont trois photos et une poignée de témoignages. Les habitants de Montauk, ville habituée aux rumeurs les plus folles, se méfient: «Tous les ans, il y a quelque chose ici. L'année dernière, c'était les nuages mystérieux et cette année, c'est le monstre», déclare une riveraine à «Newsday»
. Un as de Photoshop aurait-il pu duper la terre entière?


Le «monstre de Montauk» est un raton-laveur

C'est l'hypothèse que défendait mollement 20minutes.fr ce week-end. De nombreux internautes s'accrochent à cette idée, expliquant, comme le montre le shéma, que la tête en forme de bec du «monstre» se rapproche de celle d'un raton-laveur.


Le «monstre de Montauk» est un chien

Les nouvelles photos apparues récemment font penser fortement à un chien qui se serait décharné au fil de l'eau. Le nom du pit-bull est souvent cité, sans qu'aucune preuve convaincante soit invoquée.


Le «monstre de Montauk» est un ragondin

Ben, oui, pourquoi pas un ragondin après tout, tant qu'on y est? Ce coup de Photoshop est tellement réussi qu'on y croirait presque.


Le «monstre de Montauk» est un cochon

C'est le buzz du jour, le débat anatomique sur lequel les internautes sont pressés de prendre position. Les blogs les plus perspicaces remarquent que la créature échouée sur la plage possède deux puissantes canines en bas de sa dentition. Une caractéristique partagée avec le cochon, comme le montre ce crâne porcin.


Le «monstre de Montauk» est vraiment un monstre

C'est la thèse privilégiée par les fans de «X-Files», la thèse du complot: «On nous ment, on ne nous dit rien». Après tout, puisque toutes les suppositions animales semblent tomber à l'eau, ce ne peut être qu'un monstre. Et pourquoi pas un évadé du PIADC, un centre d'études sur les maladies animales installé non loin de la plage où on a retrouvé la créature. Le directeur du centre a démenti tout rapport entre les travaux de son unité et la créature.

V.G.

Source : 20 Minutes